J’ai peur en avion : j’ai peur que l’avion tombe !

samedi 30 novembre 2013
par  Evelyne Josse

Pour télécharger ce document en pdf, cliquez sur l’icône pdf au bas de l’article.

Reproduction autorisée et bienvenue, moyennant mention de la source et accord préalable d’Evelyne Josse.

Cinquième partie : J’ai peur que l’avion ne tombe !

J’ai toujours l’impression que l’avion va tomber dans le vide !

L’avion ne vole pas dans le vide. Il vole dans l’air, un élément réel mais invisible, c’est
bien là notre problème ! Savez-vous que dans 1 cm3 d’air, on dénombre plusieurs
milliards de milliard de molécules ?

Avez-vous déjà pensé à ce qui porte votre voiture ? Non, ce ne sont pas les pneus mais
l’air sous pression qu’ils contiennent. C’est juste un peu d’air qui porte le poids énorme
de votre voiture ! Réfléchissez-y... Et rappelez-vous aussi que l’air fait avancer les
bateaux à voile et tourner les éoliennes ; il provoque les friselis sur les étangs et le
mouvement des feuilles ; il éteint une bougie, etc.

Un avion, c’est plus lourd que l’air. Comment cela peut-il voler ?

Oui, les avions sont plus lourds que l’air mais les oiseaux aussi ! Pourtant, vous ne doutez
pas qu’un oiseau puisse voler !

Oui mais un oiseau, c’est petit et léger !

Imaginez une baleine. Cela vous étonne-t-il qu’un animal aussi gros puisse se déplacer
dans le fluide qu’est l’eau ? Pour avancer et pour acquérir de la vitesse, elle nage et elle
utilise ses nageoires comme des gouvernes. C’est très comparable à ce que fait un avion.

Oui mais un avion, c’est une carcasse de 350 tonnes !

Les avions semblent lourds mais en fait, ils sont très légers proportionnellement à leur
taille. Ils sont en grande partie construits en aluminium. Trouvez-vous qu’une canette de
coca vide est lourde ?

Alors, comment ça marche ? Comment un avion peut-il voler à une altitude aussi
démente ?

Il existe une force qui aspire l’avion vers le haut et qui s’oppose ainsi à
l’action de son poids. Cette force, on l’appelle la portance. C’est la vitesse de
l’écoulement de l’air sur les ailes qui crée cette force.

L’avion est aspiré ? Je pensais qu’il reposait sur l’air !

Effectivement, l’idée qu’une force agit comme une ventouse qui aspire l’avion ne nous
est pas intuitive. Pour comprendre comment ça marche, installez-vous comme passager
dans une voiture un jour où le vent ne souffle pas. La voiture étant à l’arrêt, si vous
sortez la main par la fenêtre, elle a naturellement tendance à retomber. Placez le
tranchant de la main perpendiculairement au sol. Au fur et à mesure que la voiture
augmente sa vitesse, vous ressentez une force de plus en plus grande qui repousse votre
bras vers l’arrière. Pivotez maintenant votre main, paume vers le sol (le plat de la main
parallèle au sol), un côté légèrement relevé (par exemple du côté du pouce). Vous
ressentez une force qui non seulement vous tire le bras vers l’arrière mais tend également
à le soulever. Remarquez que votre main s’élève d’autant plus vite que la vitesse
augmente.

Faites une deuxième expérience. Prenez une feuille de papier et tenez-la par les deux
extrémités de sa largeur. Vous constatez qu’elle se plie vers le bas sous l’effet de la pesanteur. Soufflez maintenant sur la partie supérieure de la feuille. Surprise ! La feuille
se soulève. Or, vous avez soufflé au-dessus et non au-dessous d’elle !

Oui mais un avion, c’est instable ! Ca peut basculer !

Non, l’avion est stable. Si vous levez le nez de l’avion (ou si vous l’abaissez) et qu’ensuite
vous lâchez le manche, l’avion reprend naturellement sa position de stabilité. Idem
lorsque l’on vire. C’est exactement comme une voiture bien réglée qui continue à rouler
droit lorsque vous lâchez le volant.

Rappelez-vous que le choc des images relayées par les médias suite à un accident
aéronautique occulte la vérité : l’avion est le moyen de transport le plus sûr au monde !
Sachez que vous avez plus de risque d’être victime d’un accident de voiture en vous
rendant de votre domicile à l’aéroport que durant votre vol !

Evelyne Josse
Psychologue, psychothérapeute (hypnose, EMDR, thérapie brève)
evelynejosse@yahoo.fr
www.resilience-psy.com

Articles de la série


Documents joints

PDF - 73.3 ko
PDF - 73.3 ko