Critique du livre : « Le pouvoir des histoires thérapeutiques. L’hypnose éricksonienne dans la guérison des traumatismes psychiques »

, par  Evelyne Josse

 Les critiques de Christine Guilloux

Le site de Christine Guilloux : www.christineguilloux.eu

  • Dans la newsletter « The Milton H.Erickson Foundation Newsletter, vol.28, n°2 »

Pour lire la critique, cliquez sur le lien http://www.erickson-foundation.org/ipages/newsletterpdfs/Vol%2028%20No%202.pdf

Voir aussi le site de « The Milton H. Erickson Foundation » : http://www.erickson-foundation.org/

  • Dans la revue « HYPNOSE & THERAPIES BREVES », Revue internationale de langue française, N°9, mai 2008

Vour aussi le site de la revue : http://www.revue-hypnose-therapies-breves.com

Vagabonder dans les méandres des distinctions entre les analogies, les métonymies, les comparaisons, les allégories, les métaphores et sans s’y laisser confondre, s’y laisser plonger et jaillir.

Vagabonder pour mieux appréhender ses manières de jouer avec les histoires, ses manières d’user et d’utiliser le grain que le patient nous donne à moudre, ou plus en amont, les terres à ensemencer qu’il nous donne à réveiller, à biner, à sarcler, à arroser, à nourrir... Le thérapeute que nous sommes ne peut qu’être séduit par les métaphores thérapeutiques que nous offre Evelyne Josse, psychologue, psychothérapeute en hypnose ericksonienne, EMDR et thérapies brèves, également expert auprès de la justice belge. Huit histoires nous sont proposées pour le traitement des syndromes psychotraumatiques graves – survenus suite à des catastrophes naturelles au des attentats, des agressions, des accidents, des deuils, etc.

La forêt plus ou moins obscure selon les saisons, se veut le berceau de destins fantastiques comme celui du chêne, comme celui des arbres. « Le livre de la nature nous permet d’approfondir le livre des hommes. » Le livre de la nature est une exaltation, une poussée de sève, une régression comme une progression en âge pour être à ce cadeau du présent. Chacune de ces huit histoires est ensuite décortiquée pour qui veut réviser, ou simplement, titiller et stimuler sa créativité, ou encore, se familiariser à cette danse de jeux de mots, de subtilités de langage, à cette élégante mise en mouvement.

« L’arbre qui perd ses feuilles ne tente pas de les retenir. Il sait qu’il faut pouvoir lâcher les vieilles choses dépassées du passé. Il accepte de faner pour reverdir... » A nous de nous laisser mûrir et reverdir...

 Site Rue du Livre

Voir aussi le site de la librairie : www.rue-des-livres.com

À travers huit situations présentées, commentées, qui répondent à des cas précis de traumatismes aigus ou de situations stressantes, ce texte d’une clarté extraordinaire explique comment se déroule une séance d’inspiration ericksonienne et montre l’art du psychothérapeute, à la fois conteur, psychologue, maître en induction adaptée à la personne qu’il entend soigner de ses traumatismes. Il enseigne aussi toutes les subtilités (dans une courte première partie théorique) des processus thérapeutiques en histoire : de la métonymie à l’analogie, des métaphores à l’image, des différents types d’histoires à l’hypnose appliquée. Dans la seconde partie, le lecteur - qu’il soit déjà professionnel ou en cours de formation, ou bien patient, cherchant à comprendre le processus de sa thérapie - se laissera séduire moins par l’histoire qui lui est proposée que par la fine analyse des différentes étapes thérapeutiques de cette même histoire. C’est d’une évidence et d’une simplicité qui laissent pantois. Évelyne Josse, sous l’apparence d’une conteuse d’histoire d’abeilles et d’arbres, de fables qui « reformulent » les processus de vie, est d’une rigueur certaine. C’est une belle leçon didactique, très imagée, porteuse aussi d’espoir de guérison et/ou de reconversion pour le patient/client que les situations de vie ont brutalisé. Et Michel Kerouac, en préfaçant ce texte, y va de son enthousiasme : « Dans la deuxième partie ressortent plus encore la richesse et le génie de ses facettes cliniques, où la praticienne chevronnée qu’elle est marie la science de l’hypnotisme clinique à celle de l’utilisatrice exercée de la métaphore pédagogique et thérapeutique. »

Lire un extrait de l’ouvrage : http://www.resilience-psy.com/spip.php?article88

Détails du produit, table des matière, etc. : http://www.resilience-psy.com/spip.php?article80

Navigation