Le vent du boulet des soldats des guerres d’Empire

, par  Evelyne Josse


  Le vent du boulet des soldats des guerres d’Empire


Par Evelyne Josse

European Journal of Trauma & Dissociation, Elsevier, Masson
Available online 7 September 2018, in press

https://doi.org/10.1016/j.ejtd.2018.09.001

Pour télécharger l’article, cliquez ICI

 Résumé

Les guerres de la Révolution française (1792–1802)d’abord, et les guerres napoléoniennes (1803–1815) ensuite laissent d’innombrables soldats traumatisés. Nombre d’entre eux présentent des symptômes psychiques post-traumatiques d’allure dépressive que les médecins militaires s’accordent à appeler nostalgie. Plus rarement, des combattants manifestent un état stuporeux. Physiquement sains et saufs, ils sont perturbés après avoir été effleurés par le souffle de projectiles mortels. Des spécialistes des armées nomment leur pathologie « syndrome du vent du boulet ». Toutefois, aucun dictionnaire médical de l’époque ne propose de définition pour le vent du boulet. Cet étonnant phénomène n’est donc qu’anecdotique dans le chef des scientifiques. Cet article se propose de brosser le tableau clinique de ce trouble regroupant des pathologies d’étiologies diverses allant du blast au trouble post-traumatique ainsi que les traitements administrés aux soldats traumatisés.

Mots clés
Vent du boulet Guerres d’Empire Traumatisme psychique Syndrome post-traumatique Effet de blast Effet de souffle

 Articles de la série

Navigation