La police ne fera plus appel À L’HYPNOSE

, par  Evelyne Josse


La police ne fera plus appel À L’HYPNOSE


Article de Johanne TINCK paru dans le quotidien belge « LA DERNIÈRE HEURE - LES SPORTS » le samedi 10 et dimanche 11 novembre 2018

Evelyne Josse, hypnotiseuse judiciaire, a pourtant pu souvent prouver l’efficacité de
la méthode.

En Belgique, le service des sciences comportementales de la police fédérale a décidé d’arrêter l’hypnose judiciaire.

Un magistrat peut toujours saisir un expert mais le service n’assure plus la logistique et le conseil. Une décision qui nous a été confirmée par Jonathan Pfound, porte-parole de la police fédérale. “La police fédérale a décidé d’utiliser la méthode d’entretien cognitif qu’elle estime plus fiable.”

L’entretien cognitif, c’est une méthode via laquelle la personne interrogée est amenée à
donner des détails pouvant paraître inutiles. Il s’agit d’une procédure non-directive utilisée pour recueillir les témoignages des victimes et des témoins

Pour lire la suite de l’article, cliquez sur les icônes pdf page 1 et 2 en bas de page.

Navigation