Hypnose et deuil par Evelyne Josse

, par  Evelyne Josse


  Interview : Hypnose et deuil


Une interview d’Evelyne Josse pour ere-libre.com sur le deuil et le traitement des endeuillés par l’hypnose

Publié 14 octobre 2018

Evelyne Josse ; Maître de conférences en psychologie à l’université de Lorraine, est également hypnothérapeute et cofondatrice de L’Ecole belge d’hypnose et de thérapies brèves, où elle enseigne. Spécialiste de l’hypnose et deuil, elle dispense des formations à Paris, Toulouse et Marseille, avec Olivier Perrot pour l’Association Française de Nouvelle Hypnose. Après nous avoir éclairé sur la gestion des traumatismes par hypnose, Evelyne Josse nous parle des séances et des formations en hypnose et deuil.

 Quelles sont les différentes étapes/phases du deuil ?

Evelyne Josse : En effet, le processus de deuil se déroule par étapes. Cependant, le deuil n’est pas un processus linéaire. De nombreux endeuillés ne traversent pas les étapes que je vais vous décrire et encore moins dans l’ordre cité. De plus, il est fréquent qu’ils passent d’une étape à l’autre et qu’ils reviennent en arrière, et ceci à plusieurs reprises. On peut comparer le deuil à la marée montante : la progression peut être lente ou rapide et elle est faite d’avancées et de reculs successifs. Par ailleurs, le temps nécessaire pour franchir chacune de ces phases varie considérablement d’une personne à l’autre. Comme l’empreinte digitale, le travail de deuil comporte des caractéristiques universelles mais est il est unique à chacun.

La première phase, celle de l’impact, débute à l’annonce du décès. Elle dure habituellement de quelques heures à quelques jours. Lorsque le décès est inattendu, son annonce crée un choc. Ce choc est généralement important quand la mort est violente comme c’est le cas quand elle intervient suite à un suicide ou à un attentat. C’est le cas également lorsque la mort est prématurée, par exemple dans le cas du décès d’un enfant ou d’un jeune.

Dans cette première étape, certains s’effondrent en pleurs alors que d’autres surprennent par leur calme. Ils sont comme anesthésiés émotionnellement. Il est fréquent que les endeuillés alternent des états d’abattement avec des moments d’agitation anxieuse et d’activité frénétique.

Pour lire la suite de l’interview sur le site d’Ere-libre, cliquez ICI.

Pour télécharger l’interview, cliquez sur l’icône pdf ci-dessous.

Navigation