Comment en arrive-t-on à commettre un acte terroriste ? Les processus psychologiques et psychosociaux à l’oeuvre

, par  Evelyne Josse

Article paru dans la Revue Psychothérapies 2018/1 (Vol. 38)

Psychothérapies 2018 ; 38 (1) : 39-46
Éditeur : Médecine & Hygiène
DOI : 10.3917/psys.181.0039


  Comment en arrive-t-on à commettre un acte terroriste ? Les processus psychologiques et psychosociaux à l’oeuvre


Evelyne Josse, 2018

Des jeunes de souche arabo-musulmane résidant en Occident se radicalisent ; d’autres, d’origine européenne, de culture catholique ou laïque, se convertissent à l’Islam radical. Ils tournent le dos à la société occidentale dont ils rejettent les valeurs et le mode de vie. Certains partent faire le Djihad et quelques-uns, revenus sur leur terre natale, perpètrent des actions terroristes. Comment expliquer qu’ils puissent s’attaquer ainsi à la société qui les a vus naître ? Quelles sont les conditions sous lesquelles des personnes normales deviennent capables de commettre des actes d’une violence extrême vis-à-vis d’une population civile sans défense qui ni ne les a menacé ni n’a engagé d’actions hostiles à leur égard ? C’est à cette question que tente de répondre le présent article.

 Plan de l’article

La déshumanisation

  • Définition de la déshumanisation et de l’infra-humanisation
  • Les formes de déshumanisation et d’infra-humanisation
  • Déshumanisation des non-musulmans et des non-intégristes par les terroristes
    Déshumanisation, perte de la capacité de sympathie et de compassion, pervertissement de la capacité d’empathie
  • Sympathie et empathie
  • Perte de sympathie et de compassion, pervertissement de l’empathie
    Déshumanisation et désengagement moral
    Désengagement moral et atrocités
    Endoctrinement et déshumanisation du terroriste
  • La désaffiliation du groupe d’appartenance
  • La déshumanisation engendrée par l’endoctrinement

Pour télécharger l’article, cliquez sur l’icône pdf en bas de page.

Navigation