Violences de masse, des conséquences dévastatrices sur les populations

, par  Fériel Berraies Guigny

Article paru dans le magazine New African Woman, Novembre 2010-Janvier 2011

Les violences de masse ont de graves conséquences sur la santé mentale des individus qui les subissent. Sur le plan personnel, elles laissent des traces durables car le rapport à soi-même, aux événements, et aux autres, en est modifié. En ce qui concerne les rapports sociaux, elles marginalisent les victimes qui perdent leurs repères et sont affectées dans leur dynamique communautaire. New African Woman s’est entretenue avec Évelyne Josse, psychologue et clinicienne, auteur avec le psychiatre Vincent Dubois de Interventions humanitaires en santé mentale dans les violences de masse (éd. de Boek, 2009). Évelyne Josse, forte de ses accompagnements dans diverses missions humanitaires, nous explique pourquoi la santé mentale est au coeur des interventions prioritaires quand il s’agit de reconstruire une communauté dévastée par les conflits armés.

Par Fériel Berraies Guigny

Pour voir l’article, cliquez sur l’icone PDF.

Navigation